3EurosParJour

Nelly fait partie de ceux que l'on appelle "les nouveaux pauvres".
Un jour, sa vie a basculé. Car rien ne prédestinait cette jeune femme munie d'un bac pro de secrétariat à être obligée de pousser les portes d'une banque alimentaire pour pouvoir nourrir sa famille/ Seulement voilà. Une séparation, la perte de son emploi, l'accumulation des dettes et Nelly s'est retrouvée à élever seule ses deux petites filles avec 3 € par jour.

Son histoire est d'une effrayante banalité. Sa lutte éprouvante.
Pourtant Nelly garde espoir. Elle refuse de baisser les bras. Pour ses enfants.

Digne et émouvant, souvent bouleversant, ce témoignage est exemplaire de la dérive économique de ces millions de Français tombés sous le seuil de pauvreté. Nelly a son histoire, son drame. Comme tant d'autres. Mais elle nous fait sentir que ça n'arrive pas qu'aux autres.

***

Comme le dit la quatrième de couverture, l'histoire pourrait être banale.
Et elle l'est...
Les crédits revolving, le surendettement, les banques qui ne pensent qu'à faire chaque jour plus d'argent, un compagnon qui n'assume pas, le parcours administratif toujours plus obscur...
Oui, l'histoire est banale, mais ce livre à le gros avantage de "décortiquer" la descente aux enfers de Nelly, d'ouvrir les yeux sur beaucoup de choses auxquelles nous ne faisons même plus attention dans la société de consommation dans laquelle nous vivons.

Pour ceux qui n'y ont jamais été confrontés, comme moi, il y a aussi la découverte des absurdités du système...
"Madame, vous aurez une place en crèche pour vos filles quand vous aurez du travail."... Et comment fait-on pour chercher du travail avec "dans les pattes" deux gamines en bas âge...?
Celle-là... Et hélas tant d'autres !

C'est la France d'aujourd'hui... Cette même France qui ne se déplace même pas jusqu'aux urnes pour espérer voir cela changer...
*** Oui, je sais, un aparté... Mais beaucoup de mal à décolérer depuis dimanche dernier... ***
Il ne faut justement pas que tout cela devienne tellement banal qu'on ne le regarde plus comme ça doit l'être : quelque chose de tout à fait anormal dans un pays industrialisé et riche comme le nôtre.

Certes, Nelly a elle-même contribué à créer ses ennuis... Et elle l'assume totalement.
Souhaitons-lui juste de rester combattive comme il m'a semblé qu'elle l'était tout au long de ce récit.
Souhaitons-lui juste de pouvoir enfin un jour voir le bout du tunnel !

*