Opale

Robin Mésange travaille pour L'Eclair boulonnais, un petit journal de la côte d'Opale. Il y écrit des articles sur la vie locale, qui suffisent à financer sa passion pour la photographie et sa propension à la flemmardise.
Tout bascule lorsqu'il prend sur le vif la chute d'un désespéré du haut du cap Blanc-Nez. les images à sensation se transforment en véritable scoop.
Faux suicide ? Vrai meurtre ?
Robin ne sait pas encore qu'il va devenir tour à tour témoin, suspect, complice... au péril de sa vie, et se trouver mêlé à une affaire sordide.

On sort d'Opale avec le sentiment d'un vrai polar, pas hard boiled pour un sou, mais bien dans la tradition française à la Vargas ou Pennac pour sa capacité à enrichir le texte de personnages attendrissants. Ch. L., Var matin.

On dirait le Pennac des débuts, transposé chez les Ch'tis ! Frédéric Beigbeder.

***

Critique à venir... ;-)

*