PeurOublier

"Depuis bientôt dix ans, je lutte contre cet ailleurs vers lequel nous emporte la maladie d'Alzheimer.
J'ai voulu écrire ce livre avant que ses hauts murs ne m'enferment à jamais dans la solitude.
Pour dire aux miens combien je les aime, tant que je peux encore le faire.
Pour que les proches des malades atteints de ce fléau comprennent à quel point notre course à la mémoire peut être douloureuse. Pour qu'ils sachent que, malgré nos "absences" apparentes, nos émotions restent intactes et nous rendent particulièrement vulnérables.
Bien sûr, j'ai eu besoin d'aide, car les mots m'échappent, la moindre distraction coupe mon raisonnement, et cette amnésie me hante tard dans la nuit quand, sur mon ordinateur, j'essaie d'ouvrir la porte aux souvenirs...
J'ai voulu écrire ce livre pour donner notre perception de la maladie vécue de l'intérieur, et témoigner aussi de l'espoir qui nous anime, nous les jeunes alzheimeriens : celui de ne pas basculer un jour, définitivement, dans le monde de l'oubli."

***

Un témoignage poignant.
Fabienne souffre en effet de la maladie d'Alzheimer depuis l'âge de 37 ans... A peu près mon âge...
Elle décrit dans cet ouvrage la lente plongée que subissent tous les malades concernés.
Evidemment, c'est encore plus choquant chez une femme comme elle, jeune, hyper active, ayant de l'ambition, un travail d'éleveuse de chiens qu'elle adore, une maîtresse-femme qui aime tout régenter, même à la maison...

Elle nous aide avec ce livre, à comprendre cette maladie dont on ne parle que depuis quelques années et qui pourtant a été diagnostiquée pour la première fois en 1906.
Une maladie qui, contrairement à la croyance répandue, ne touche pas que les personnes âgées...

J'ai lu ces quelques 235 pages dans un souffle, avec comme une boule dans le ventre.
Je viens tout juste de le terminer, et s'il y a bien une chose que je souhaiterais dire à Fabienne, c'est "Merci" !
Puisse-t-elle ne jamais sombrer tout à fait...

*